02.03.2021

IGS Information 03/2021

Projet Cadastre CH – un logiciel de MO axé sur les besoins, à prix abordable et indépendant

L'idée

A l'occasion de l'introduction du nouveau modèle de données DM.flex pour la mensuration officielle, des membres d'IGS ont eu l'idée de développer une nouvelle application sur un SIG open source.

A ce propos, ils se sont adressés au comité d'IGS. Le comité a alors chargé un groupe de travail composé de Christoph Wyss (responsable du groupe de travail, Wyss und Früh AG), Stephan Tschudi (bbp geomatik AG) et Stefan Ziegler (géomètre cantonal de Soleure) de déterminer si cette solution est réaliste et de donner une évaluation des coûts.

Le groupe de travail a lancé les travaux préliminaires et a élaboré des bases de décision et de concept.

 

L'application

Les exigences suivantes ont été définies à l'égard d'une telle application :

  • L'application doit comporter toutes les fonctions nécessaires permettant un travail efficace
  • Séquence correcte de la gestion des mutations (historisation)
  • Contrôles déjà effectués lors de l'entrée / de la construction (intersection des surfaces)
  • Gestion correcte des arcs de cercle
  • Importation et exportation en Interlis 2 (et Interlis 1)
  • Importation et exportation dans les formats les plus importants (dxf, Shape...)
  • Bonnes fonctions de tracé / d'impression.

La création d'une application sur un SIG opensource est possible. A noter qu'après la création, c'est surtout la maintenance qui est bon marché car il n'y a pas de frais de licence pour le système SIG.

Un examen plus poussé a révélé que seul QGIS était une option. En voici les arguments :

  • QGIS est déjà fortement présent dans de nombreux bureaux et administrations en Suisse
  • Il existe déjà de nombreuses applications ayant fait leurs preuves, telles QGEP, QWAT et VeriSO
  • QGIS supporte déjà de nombreuses bases de données et formats SIG
  • Le QGIS Model Baker existant permet déjà l'importation de tout modèle Interlis
  • Il existe des utilisateurs engagés et de poids, en Suisse et dans le monde entier
  • QGIS profite d'un développement continu et les utilisateurs y ont un impact par le biais de groupes d'utilisateurs
  • Il est conforme aux normes SIG actuelles.

En programmant une application MO sur QGIS, les géomètres suisses deviennent indépendants et ont la possibilité de faire programmer plus rapidement de nouveaux besoins et de corriger plus rapidement des erreurs.

Le programme devrait fournir toutes les fonctions connues à ce jour des programmes de MO actuels. On renoncera à la programmation d'un module de compensation de réseau, car Swisstopo fournit le programme LTop en Opensource.

Le coût de la programmation est estimé à 2 millions de francs et celui de la mise à jour et de la maintenance annuelle de l'application à 400 000 francs.

Plus le nombre de bureaux participants sera élevé, plus les coûts par entreprise seront faibles. IGS a élaboré un businessplan y relatif.

 
 

 

Réunions d'information et «Lettre d'intention»

Afin que les membres de l'IGS puissent se forger une idée concrète du projet, l'IGS fournira également des informations sur le projet «Cadastre CH» dans le cadre des sessions de questions-réponses sur les statuts. Les bureaux disposeront alors des éléments de décision nécessaires, leur permettant d'exprimer leur avis en connaissance de cause pour ce projet, par la signature d'une «lettre d'intention».

Les sessions de questions-réponses en ligne sont prévues (voir également l’information 2/2021 -> le premier des points importants à l'ordre du jour) :

  • pour les personnes francophones les 18 et 23 mars, de 16h30 à 18h00
  • pour les personnes gérmanophones les 10 et 17 mars, de 17h15 à 18h45

⇒ Lien : inscription session questions-réponses en ligne (statuts GEOSUISSE, statuts IGS ainsi que projets d’IGS Cadastre CH et Smart Cadastre)